Un contexte de crise sanitaire inédit


L’Ined se mobilise pour mettre à disposition en libre accès des données internationales sur les décès liés au COVID-19 documentées et détaillées par sexe et groupes d’âges.

Mesurer l’ampleur de la crise.

Dans ce contexte de crise sanitaire inédit, un des objectifs importants est de pouvoir surveiller le développement de la pandémie. De nombreux pays mettent à disposition le décompte journalier des décès par COVID-19. Pour aller plus loin, la démographie dispose des outils d’évaluation de la couverture et de la comparabilité des données entre les pays, pour une analyse précise des tendances.

Un défi statistique

Les pays cherchent à couvrir au mieux et de manière « quasi-immédiate » les décès attribuables au COVID-19.  Mais les collectes, effectuées via des dispositifs d’observation spécifiques, ont des couvertures différentes. Trois éléments-clés sont susceptibles d’impacter les décomptes des pays et donc de jouer sur les différences observées : le lieu du décès (domicile, établissements pour personnes âgées, hôpitaux) ; le délai de la remontée ; l’identification de la cause du décès (méta-données).

La mise à disposition des données de décès par sexe et par âge

Sur ce site, des données sont fournies pour l’Allemagne, Danemark, Espagne, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République de Corée (d’autres pays prochainement). Ces données sont issues des statistiques officielles délivrées quotidiennement par les pays. Nous nous attachons à :

  • Qualifier la source des données utilisée. Pour procéder à des analyses comparatives fiables entre les pays, ce site documente le mode de recueil des données et les champs couverts (total des décès, décès survenus en milieu hospitalier uniquement), ainsi que leur date. Il faut bien distinguer date du décès, de la déclaration administrative ou sanitaire et de la publication dans les rapports publics. Chaque jour, le nombre cumulé de décès par COVID-19 s’accroit par les décès survenus les jours précédents pour lesquels l’information a été publiée ce jour.
  • Fournir un détail par sexe et âge. Du fait d’une plus grande vulnérabilité des plus âgés et des hommes face au COVID-19, les différences notables dans les structures des populations d’un pays à l’autre jouent sur le nombre de décès. Nous fournissons lorsque cela est possible, les données détaillées. Elles peuvent parfois couvrir des champs différents (décès hospitaliers, tous lieux…).

Interpréter les différences entre pays

Nous invitons les lecteurs à se référer aux fiches méthodologiques mises à disposition pour chaque pays (Métadonnées) La montée en charge des remontées et de leur couverture permettra, au fil des semaines, une meilleure compréhension des dynamiques. Les données, leur potentiel et leurs spécificités sont présentés à travers différents exemples (L’essentiel).


L’équipe du site

  • L’équipe opérationnelle : Magali Barbieri, Carlo Giovanni Camarda, Emmanuelle Cambois, Arianna Caporali, Jenny Garcia, François Herrmann, France Meslé, Svitlana Poniakina, Jean-Marie Robine, Catalina Torres
  • Le comité éditorial : Magda Tomasini, Cris Beauchemin, Carlo Giovanni Camarda, Emmanuelle Cambois, Arianna Caporali, Mathilde Charpentier, Aline Désesquelles, Jenny Garcia, Myriam Khlat, France Meslé, Gilles Pison, Jean-Marie Robine, Xavier Thierry et Laurent Toulemon

Accéder aux données

Données disponibles pour l’Allemagne, Angleterre et Pays de Galles, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, États-Unis d’Amérique, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République de Corée (d’autres pays prochainement).

DONNÉES ET MÉTADONNÉES
ALL ANG-G AUT BEL
DAN ESP E-U-A FRA
ITA NOR P-B POR
R-C      

Les décès par COVID-19 : une analyse comparative

@@titre@@

Comparaison du développement de l’épidémie par François Robin-Champigneul

Brève, 16 mai
Note détaillée (méthode, données), 5 avril