1. Survenue, enregistrement, publication des décès


La publication d’un décès par les agences de surveillance sanitaire n’est pas immédiate. On peut décrire quatre étapes, chaque décès étant donc associé à quatre dates possibles : (i) celle de la survenue, (ii) celle de la déclaration à l’état civil, (iii) celle de la notification aux agences sanitaires et, enfin, (iv) celle de la publication. Par exemple, en France, le délai légal pour déclarer un décès (étape ii.) est de 24 heures après sa survenue. Dans de nombreux pays, la notification aux agences sanitaires se fait en deux étapes. Au cours de la première étape, le décès est notifié à une agence régionale, qui à son tour le notifie à une agence nationale.

Les systèmes de plateformes électroniques permettent d’accélérer la publication, par exemple dans certains hôpitaux ; mais ces systèmes ne sont pas toujours généralisés à l’ensemble des structures d’un même pays et ne couvrent pas les décès dans des établissements socio-sanitaires ou à domicile.

Il convient donc de rappeler que le total cumulé des décès annoncés quotidiennement par les institutions de chaque pays ne correspond que partiellement au total cumulé des décès survenus ce jour. En fait, les « nouveaux décès annoncés » ne représentent pas tous les décès des 24 dernières heures, en raison du processus de transmission de l’information, ni seulement des décès des dernières 24 heures : les nouveaux décès annoncés comprennent (1) la partie des décès du jour qui sont déjà reportés dans le système d’information ; (2) les décès survenus les jours précédents, qui ont été progressivement reportés dans le système d’information. Certains pays, comme le Danemark ou les Pays-Bas, fournissent une correction quotidienne des totaux journaliers précédents, en réaffectant les décès signalés tardivement (voir les données fournies pour ces deux pays).

Au Danemark il semble qu’entre vingt et trente décès en moyenne s’ajoutent au cumul quotidien au bout d’une quinzaine de jours : le cumul des décès au 3 avril qui était de 139 décès atteint au 21 avril 170 décès, soit 31 supplémentaires qui ont été récupérés chaque jour (Figure 1.1).

Si cette mise à jour est importante lorsqu’on s’intéresse à la dynamique quotidienne des décès dans les différentes phases de l’épidémie, il ne sera probablement pas possible de corriger ces informations de manière systématique pour tous les pays avant la fin de l’épidémie. À ce stade, les dynamiques sont des approximations ; la marge de correction dépend des délais dans l’enregistrement et la publication des décès au niveau national par les agences sanitaires.

Publication des décès en France

Comment la France compte-t-elle ses morts ?
("The conversation" Pison, Meslé)

Figure 1.1 Mise à jour progressive des cumuls de décès quotidiens danois (au 21 avril)

@@titre@@

"Données et métadonnées" - Source : Statens Serum Institut